PAPI CAROSSERIE

Rencontre avec son dirigeant : Santo Pischedda

HB-MD : Comment voyez-vous votre métier ?
SP : : Etre chef d’entreprise c’est donner à son métier une orientation qui est le reflet de sa propre personnalité. J’ai le souci de la qualité, le client doit être satisfait c’est ma meilleure publicité !
Dans une petite entreprise le patron doit aussi savoir tout faire : je suis chef d’atelier, dirigeant, coursier, formateur …

HB-MD : Vous avez donc formé les cinq personnes qui travaillent dans l’atelier ?
SP : Oui et si je devais recruter aujourd’hui cela serait difficile.
Les temps de réparation sont de plus en plus courts et les conflits sont de plus en plus nombreux avec les experts qui dépendent directement des compagnies d’assurance. De plus les assureurs orientent les assurés vers des garages agréés en leur faisant croire que c’est la procédure à suivre.

HB-MD : Vous parlez de la loi Hamon ?
SP : Effectivement, en janvier 2015 une loi sur le libre choix du réparateur a été votée et adoptée. Cette loi devrait faciliter la décision des assurés quant au choix de leur carrosserie. Malheureusement aujourd’hui les assurances exercent une pression auprès de leurs clients pour leur imposer un carrossier agréé.
Si vous subissez cette pression, n’hésitez pas à me contacter, ensemble nous pourrons faire bouger les choses contre cette concurrence déloyale. La loi Hamon va donc dans le bon sens mais dans quelques mois je cède mon entreprise, je connaîtrai donc pas son évolution …

CARROSSERIE PAPI, RUE GUTENBERG 62220 CARVIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *